Ma Twingo, liste à la Prévert

Ce site n’est pas uniquement dédié à mon fort intérêt pour ce qui est tractable. Il est aussi un espace où je parle aussi de mes autos, passions et autres choses qui pourraient aussi vous intéresser.

La preuve, je vais commencer par parler de ma TwiTwi !

Il s’agit d’une toute simple Twingo Pack de 1996. Modèle hybride pour ne pas dire batard dans la saga Twingo. En effet, il s’agit d’un modèle situé entre deux phases… Elle reste une phase 1, mais avec le nouveau (pour l’époque) moteur D7F (injection, bye bye la chaîne de distrib, un peu plus de puissance…) tout en conservant les anciens pare-chocs. Un troisième feu stop sur le hayon, les 4 vitesses de ventilation et c’est à peu près tout je crois. Ah si, toujours les anciens phares avec le clignotant à part, avec le capuchon orange !

Suite à l’acquisition de ma Twingo, et donc un véhicule de plus de 20, forcément, pièces à changer, entretiens et travaux (plus ou moins importants) sont à prévoir.

Voici donc, dans un premier temps, une liste “à la Prévert” des pièces à changer.

Aucun ordre de priorité n’est respecté.

Habitacle :

  • Poignées de porte intérieures, gauche et droite.
    En effet, celle de la portière avant droite, en plus d’être cassée n’est ni d’origine, ni de la bonne couleur. Celle côté conducteur, bien que d’origine, à malheureusement des pattes de maintient qui sont cassées.
    Références Renault inscrites dessus :
    – Conducteur : 77 00 820 523
    – Passager : 77 00 820 524
  • Lève vite électrique côté conducteur.
    Après différentes recherche, j’ai démonté la garniture de portière et comme beaucoup, les dents d’entraînement du bras du lève vitre sont bien arrondies, de fait, lors de la mise en fonctionnement du moteur, les dents “glissent” sur la roue crantée du moteur et ne monte de quasiment plus la vitre, saut en l’aidant un peu en la tirant vers le haut.
  • Pas vraiment habitacle mais relatif aux lèves vitres, les lèches vitres extérieurs.
    J’ai constaté, toujours avec mes recherches, que ces lèches vitres sont assez fragiles. C’est compréhensible quand on examine la pièce. Le métal qui assure la rigidité du lèche vitre est à nu, donc très vulnérable à la corrosion. Je n’échappe pas à l’inexorable… Donc, les deux côtés à prévoir. Je crois savoir que cette pièce est trouvable en neuf chez Renault, un peu moins d’une trentaine d’euros pièce… Quant même…
  • La platine support de cendrier… enfin presque… Les ergots qui maintiennent le cendrier étaient cassées. En fouillant dans la voiture, j’ai retrouvé par chance un des deux morceaux. J’ai donc recollé cette relique et le cendrier finalement reste bien en place. Je ne l’utilise pas donc ça ira très bien pour l’instant.
  • L’afficheur central. Il fonctionne très bien, seulement une fois, suite à un bruit pendant le roulage, j’ai démonté la casquette et depuis, seulement un côté du cadran s’allume. La seconde partie par intermittence…
  • La tirette d’ouverture de capot était cassée, amusé, lors de l’achat, le vendeur m’avait montré comment ouvrir le capot à l’aide d’une pince, en tirant sur le bout de câble qui dépassait timidement sous le volant… Un coup de Facebook market, un voisin pas bien loin et hop, affaire conclue, changement de la tirette ! Pas de la couleur d’origine mais tirette quand même !
  • Assez embêtant, le plafonnier. Embêtant car pas évident à trouver. Quand dispo sur le marché, cet objet est vendu à prix d’or ! On croirait vouloir acheter le Saint Graal ! Mon modèle est celui avec la lumière (yeah !), le bouton de fermeture centralisée et ce purée de réception de ce purée d’infrarouge ! En fait, la partie plastique amovible translucide tourne dans le vide. Je l’ai ouvert, les pattes cuivre sont absentes… c’est chiant de ne pas avoir de lumière dans l’habitacle en fait…
  • Les garnitures de porte. Elles sont en bon état visuellement mais en fait, plusieurs ergots sont cassés et elles tienne avec un peu de mastic colle mais surtout grâce aux deux vis. (une dans le vide poche et l’autre de la poignée…)
  • Les appuis-tête. La partie plastique emprisonnée dans le dossier est cassée sur les deux sièges. Les reposes-tête tiennent en place mais bougent…
  • Moteur de fermeture centralisée, porte conducteur. Celui-ci me paraît un peu fatigué et ne remonte pas à fond à chaque sollicitation. Peut-être une petite restauration pour libérer un peu le mouvement serait suffisant… A voir…

Pour l’habitacle, je crois que c’est à peu près tout. Pour la plupart des choses ce sont des broutilles mais comme je l’ai annoncé plus haut, il s’agit d’une liste à la Prévert et non structurée, ni priorisée.

La partie carosserie.

Houlala, y’a des bobos là !

A changer :

  • Capot moteur. Visiblement, cette Twingo à rencontré un obstacle un jour sur la route. J’ai dû changer la face avant car elle était un peu enfoncée. Le capot moteur à du suivre et il est un peu concave. A remplacer.
  • Ailes avant. Les deux. HS. Rouillées en partie basse, vernis qui se fait la malle, comme sur le reste de la carrosserie d’ailleurs. Elles sont un peu pliées aussi. donc next.
  • aile arrière gauche, un joli poc ! A redresser.
  • Hayon, un peu pincé sur sa partie droite. Moyen moyen.
  • Aile arrière droite… cata. Elle à déjà été réparée je pense apercevoir du mastic. Bref elle à bien reçue à cet endroit et ça rouille… Le gros point noir de cette Twingo.
  • La porte avant droite. Elle à bien rammasse aussi… A changer.
  • Contrôle du châssis. Là, besoin d’un “pro” car pas très à l’aise pour juger de la gravité de la corrosion à certains endroits. Elle fatigue un peu quand même cette auto…

J’ai changé les pare chocs. Ceux en place lors de l’achat étaient bien passé point de vue couleur. Je vais tenter une restauration, sans grand espoir. J’ai donc mis des phase 2, noirs. Adaptation presque nikel. Je pense, à terme, revenir à des pare-chocs de première phase, noirs.

Mécanique.

Ah ! la mécanique…

  • Amortisseurs avant. Lors de l’achat, un ressort était cassé. Le garage l’a changé par un d’occasion mais il me paraît plus bas que l’autre… Ça claque sévère… je pense aux coupelles. Donc à changer.
  • Le pot d’échappement. Pas spécialement de bruit bizarrement mais il commence à se faire la malle… En effet, entre l’arrivée du tube et le silencieux, ça casse. On va changer ça.
  • Roulement avant droit. Pas énormément de bruit en roulage mais voiture levée, ça commence à frotter…
  • Tambours. Refaits à neuf avant l’achat. Enfin presque. Seules les garnitures et maître cylindre changés. Pas les tambours. Je vais sûrement en profiter pour choisir ceux avec le roulement serti d’usine. Une pierre-deux coups…

Je crois que c’est à peu près tout… C’est déjà pas mal certes mais bon, pour une citadine de 24 ans c’est compréhensible. La distribution à été faite avant l’achat.

Les photos pour très bientôt. J’ai sommeil, je reprends cet article plus tard !

Merci à ceux qui sont arrivé jusqu’ici !

Mychael.